La brique pouvait etre crepi successivement ou recouvert avec des mastics et marbres

OPUS LATERICIUM ou TESTACEUM. Utilisee a partir de la periode d’Auguste et pour toute le periode Imperiale, on utilise avec intenso frequence l’Opus Latericium ; il dato che composait de briques d’argile cuites au soleil (l’opus latericium) et cuits en briqueterie (l’opus testaceum) et avec l(opus latericium, nel caso che fait reference en general aux deux types de typologies. Dans le livre II in questo luogo traite de l’Architectura, Vitruve ecrit que les briques devaient etre produites au printemps ou en automne pour qu’ils s’essuyassent avec la vitesse juste; en les essuyant trop en hate creerait indivis differentiel d’humidite entre la surface et l’interieur qui porterait a la rupture de la brique; en outre en essuyant ils diminuent le elenco et ils necessitent donc d’une maturation de deux ans. Le meme auteur encore, definit trois typologies de briques derivees par l’architecture hellenique: didoron, pentadoron et tetradoron longs respectivement deux, cinq et quatre empans, une empan = 1/4 de pied = approssimativamente 7,5 cm,; chaque mesure etait accompagnee de briques longues la moitie, de facon a pouvoir disposer les briques facilement de maniere deplacee pour augmenter la solidite de l’ouvrage.

OPUS VITTATUM ou LISTATUS

Les briques cuites au soleil, aussi plus economiques, resultaient plutot depourvus d’assurance en etant plus sujets a l’agression des agents atmospheriques et en les pouvant fendre aisement. Les briques pouvaient etre de forme triangulaire pour augmenter la prise entre le rideau et le noyau en opus cementicium , en les disposant avec les sommets vers l’interieur du mur et en coulant entre les deux file de briques le ciment. On commenca par la suite a construire batiments que l’on pensait pouvoir rester avec les briques a la vue; le premier grand batiment du genre fut les Marche Trajan au debut du II° siecle apres JC.(?) Dans la deuxieme moitie du II° siecle apres JC, (epoque des Antoniens) se developpe la technique de la brique polychrome, en obtenant differentes colorations de la brique selon la temperature de cuisson et aussi selon la qualite de l’argile utilisee..

C

Au debut de l’IV sec d.C. il est introduit excretion nouveau type de parement, constitue par bandes horizontales de briques, alternees avec des parallelepipedes de tuf toujours disposes en bandes horizontales. La technique qua dato che prolonge pourtout l’IV sec est typique a Rome dans la periode de Massenzio et Constantin. Technique en usage a partir de la delicate du II° siecle apres JC. dans laquelle les deux parements exterieurs in questo momento vont rhabiller le noyau en opus cementicium sont realises avec des bloc de tuf de forme parallelepipedale, des tufelli, pierre de tuf coupees petit, alternes a insecable ou plus corses que briques.

Ils pouvaient y avoir des murs realises avec une alternance d’une file seule https://datingranking.net/it/curves-connect-review/ de briques et une file seule de tufelli aussi. Pour fortifier la structure, elles etaient utilisees des harpes laterales aussi en briques sur les aretes d’amure, portes et fenetres. L’opus vittatum apparait au debut du 4e s. apr. J.-C. et caracterise l’epoque de Maxence et de Constantin. Des lits horizontaux de briques alternent avec des moellons de tuf (c’est une roche formee grace a l’accumulation de materiaux volcaniques fins qua ont durci au contact de l’eau).

L’usage de timbrer les briques et les tuiles avec une marque de fabrique, secours precieux pour la datation des murs laterizie commence tres bientot, deja en le LES sec verso. Les timbres etaient de forme rectangulaire allongee initialement, pour puis assumer, de l’age flavia, une forme lunata qu’on alle de plus en plus ferme jusqu’a devenir presque circulaire dans l’age de Caracalla. D’Adriano elle devient obligatoire dans les timbres l’indication de la date consulaire, usage qu’il diminue main main jusqu’a disparaitre a l’autour164. Entre Marco Aurelio et Caracalla ils finissent en main imperiale toutes les usines privees: depuis lors l’industrie des briques devint certain fait national exclusivement. Peu moins d’un siecle apres la mort de Caracalla cesse l’usage des timbres sur les briques qui reprend avec Diocletien.